Les Malédictions – 13 janvier 2018

Le samedi 13 janvier 2018 à 20 h 30, dans la salle polyalente d’Oiron, une centaine de personnes ont assisté à un spectacle proposé par le Théâtre de Thouars.

 

Deux femmes, une « sorcière » et une cliente, qui raconte son arrivée ici, dans cette campagne bocagère. Une nouvelle vie loin de la ville, une vie de néo-rurale. Les rencontres avec les voisins, les paysages, le temps retrouvé. L’apaisement. Puis les premiers malheurs, banals. Un accident de voiture. Une jambe cassée. La toiture qui prend l’eau et qu’il faut changer. Et puis l’inquiétude, le manque de sommeil, l’épuisement.
La sorcière écoute. Concentrée.

Puis elle demande : « Y’aurait pas quelqu’un par hasard qui vous voudrait du mal ? ».

La phrase est lancée. L’engrenage commence. Remonter le passé, identifier ceux qui ont jeté le sort, le combattre, « désorceler ». La cliente qui ne croyait pas à toutes ces fadaises de jeteurs de sort se retrouve prise dans le processus. Il faudra aller jusqu’au bout.


Ce spectacle mélange le récit, la musique et les marionnettes à taille humaine …

Les Malédictions parle d’un monde à la fois proche et lointain, souterrain, invisible et pourtant bien présent.

Nicolas Bonneau a travaillé à partir du collectage d’histoires et de témoignages, et du quotidien de ces personnes surgit le fantastique.
Sur scène, une comédienne-marionnettiste, Hélène Barreau, et une comédienne-musicienne, Fannytastic, portent cette fiction qui prend des allures d’enquête ethnologique. Démêler le vrai du faux devient un combat perdu d’avance.

 

A la fin de la représentation, les spectateurs ont pu déguster la traditionnelle brioche des rois et le verre de l’amitié offerts par l’association Les Amis d’Oiron.

Durée : 1 heure
Ecriture et mise en scène : Nicolas Bonneau
Interprétation : Hélène Barreau et Fannytastic
Conceptions objets et marionnettes : Hélène Barreau
Création musicale et sonore : Fannytastic

Pour plus de détails, on peut se connecter au site de la compagnie La Volige en cliquant ici.

Ci-dessous, quelques photos des marionnettes réalisées par Hélène Barreau.


Voeux du maire – 5 janvier 2018

Le vendredi 5 janvier 2018, le maire de Marnes a présenté ses vœux aux membres du Conseil et du CCAS, aux représentants des associations et aux employés communaux.

« Depuis plusieurs années, la population de Marnes s’accroît régulièrement pour atteindre 260 habitants officiellement au 1er janvier 2018. Nous bénéficions clairement d’une situation géographique favorable et d’un environnement agréable. La vitalité de notre tissu associatif souligne la forte identité de notre commune. Meilleurs vœux à tous pour la nouvelle année 2018. »

Ensuite, chacun a pu déguster la traditionnelle galette.


Goûter de Noël des enfants – 13 décembre 2017

La salle Gilles Baudron, décorée par le personnel communal, a accueilli petits et grands.

La traditionnelle bûche a été fort appréciée.

Eh oui, il était là …

 


Ce que le roi ne voit pas – 9 décembre 2017

Le samedi 9 décembre 2017, à 14 h 30, lors du vernissage de la création de Pierre REDON (avec la technologie EyeDee de Suricog), l’administratrice du château, l’artiste et le président de la société Suricog ont présenté au public les modalités de l’installation.

Allongé sur une chaise longue, dans la chambre du roi, le visiteur en portant le regard sur une des peintures du caisson du plafond peut influer sur le déroulé sonore de l’histoire qui lui est contée.

Plus modestement, le visiteur, étendu sur une couverture de laine,  peut, sans influer sur le déroulé sonore, écouter l’histoire pilotée par la personne dans la chaise longue.

Les photos ci-dessous ont été réalisées par Pierre Redon, lors du vernissage, le 9 décembre 2017.

(Crédits : « Ce Que le Roi ne Voit Pas ! » installation Interactive de Pierre Redon – 2017–

Une production du château de Oiron avec la technologie EyeDee de Suricog.)

 

Vous pouvez télécharger le dossier de presse du Centre des Monuments Nationaux en cliquant ici.

Après avoir vécu cette expérience immersive, il vous est possible de retrouver les créations sonores, en se connectant au lien

marchesonore.com/oiron

 

L’article ci-dessous a été publié le samedi 9 décembre 2017 dans le quotidien régional, La Nouvelle République.

A Oiron, une expérience sonore avant-gardiste

Le château organise aujourd’hui le vernissage de “ Ce que le roi ne voit pas… ”.

Une création interactive qui utilise une technologie innovante.

Composer la musique d’une scène… avec les yeux. C’est ce que propose le château d’Oiron avec sa nouvelle installation qui ouvre au public aujourd’hui, à 14 h 30. « Ce que le roi ne voit pas… » a demandé six mois de travail à son créateur, l’artiste Pierre Redon, et deux ans de réflexion à l’équipe du château, centre d’art contemporain reconnu dans la région. Pour la première fois, l’installation a rassemblé au château une équipe artistique et une start-up. « On n’avait jamais eu autant de monde à travailler sur une création », souligne Carine Guimbard, administratrice du site inscrit aux Monuments nationaux.

Testé pour la première fois au Louvre
Le principe : équipé de montures « Eyedee », créées par l’entreprise Suricog, le visiteur peut influer sur le déroulé sonore d’une histoire qui lui est contée. Une performance rendue possible grâce à des capteurs qui suivent le mouvement des yeux du spectateur. Un dispositif testé pour la première fois au musée du Louvre.
« Nous nous posons la question des usages du numérique dans la culture, que ce soit pour l’accueil ou pour la représentation. Nous sommes toujours en veille sur les nouvelles technologies », explique Samuel Quenault, chargé des collections. Le château avait déjà innové dès 2013 en mettant en service Norio, un robot de visite.

Des comédiens et des musiciens
L’installation prend place dans la chambre du roi, et exploite trois médaillons peints par Louis Gouffier en 1630, allégories de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique. « Travailler sur du patrimoine était nouveau pour la start-up », précise l’administratrice. Couchés sur des assises spécialement conçues pour le projet, les spectateurs écoutent les histoires écrites à partir des tableaux… « La technologie est un outil pour amener les gens à faire des expériences sensibles », explique Pierre Redon, créateur de l’installation. Spécialiste des installations sonores, l’artiste, à la tête du studio Les Sœurs Grée, exploite régulièrement les nouvelles technologies dans ses œuvres. Pour mener à bien sa mise en scène, il a fait appel à cinq musiciens et à quatre comédiens.
« C’est une véritable prise de risque pour nous », souligne Carine Guimbard, dont l’installation est la quatrième grande création visuelle de l’année. A découvrir tous les après-midi, à partir de 13 h 30.

En savoir plus
> Un médiateur a été recruté spécialement le temps de l’expérience, à découvrir jusqu’au 18 février. Il accompagnera les spectateurs et animera un espace de convivialité « où les visiteurs pourront échanger sur ce qu’ils ont ressenti ».
> « Ce que le roi ne voit pas… » est à découvrir jusqu’au 18 février. A partir du mois de mars et jusqu’au mois de mai, le château fera place à l’artiste Paul Cox, en associant des écoles à la démarche. Cet été, le château invitera la commissaire d’exposition Barbara Sirieix, qui invitera de jeunes artistes.

Inauguration de la création en présence de l’artiste Pierre Redon, ce samedi à 14 h 30. Jusqu’au 18 février. Château ouvert de 10 h 30 à 17 h (dimanche y compris). Entrée 8 €, gratuit jusqu’à 25 ans.

 

L’artiste Pierre Redon essaie sa création, allongé dans la chambre du roi.

 

Carl GUILLET

 


TELETHON – 9 décembre 2017

Les six associations de la commune ont organisé diverses activités.

Cette année, Marnes étant le P.C., la commune a accueilli les participants à l’Enduro dès 8 h 30.

A 10 heures, il était possible d’acheter du pain cuit au four.

Les motards ont commencé leur périple par une visite au four à pain.

Ils sont ensuite venus prendre un café dans la salle  polyvalente.

Comme à l’accoutumée, divers objets étaient proposés à la vente. Les dons étaient accueillis.

Trente-neuf personnes ont participé au repas proposé.

L’après-midi s’est poursuivie par une petite belote …

En fin d’après-midi, la vente d’objets se poursuit et les motards terminent leur circuit au P.C.

La journée se termine par l’annonce du résultat du Téléthon 2017.

Une somme de 1 231 € (dont 435 € de dons) a été versée par la commune au Téléthon.

 

L’article ci-dessous a été publié dans le quotidien régional La Nouvelle République le 21 décembre 2017

Des nouvelles du Téléthon


Stéphane Ayrault et Patrick Bertrand comptent les dons pour l’AFM. © Photo NR

Les responsables des communes de l’Airvaudais se sont rendus à la salle des fêtes Gilles-Baudron à Marnes dès la clôture des deux journées de Téléthon, vendredi 8 et samedi 9 décembre. Le CSC, centre socioculturel, de l’Airvaudais-Val du Thouet, coordinateur de la manifestation ayant fait de ce lieu cette année le poste central de la manifestation pour recueillir les dons, les aînés présents pour leurs jeux de cartes ont alors laissé la place au groupe de motards, routières et trails, qui circulaient depuis Borcq. Accueillis par le maire Pierre Bigot, les envoyés des communes alentours ont tour à tour déposé les dons ou promesses de dons à l’AFM dans le bureau tenu par Stéphane Ayrault et Patrick Bertrand, respectivement directeur et trésorier du CSC. Le résultat de cette année, en diminution d’environ 10 % comparé à 2016, reste toutefois satisfaisant avec 11.700 € reversés à l’AFM. A cette occasion, le CSC fait remarquer que le bal pour le Téléthon a Soulièvres a été organisé par les Routiers et l’UNC-anciens combattants.

 


Spectacle : Les choristes – 18 novembre 2017

Le samedi 18 novembre 2017, dix-huit personnes ont répondu à l’invitation du Comité des Fêtes et de L’Amitié Marnoise.

Tous les  participants ont pu apprécier le spectacle musical : Les choristes, au Zénith de Nantes.


Repas du Comité des Fêtes – 4 novembre 2017

Le samedi 4 novembre 2017, nous étions 52 à participer au repas des adhérents (53 en comptant la petite Pauline notre plus jeune convive).

Nous avons pu déguster un excellent repas au restaurant « les Dolmens », à Taizé, agrémenté par un concert surprise de biniou joué par un de nos convives breton.

 

 


Panneaux CCT – SCOT et PLUI

La Communauté de Communes du Thouarsais propose différents panneaux permettant de sensibiliser la population.

 

Pour plus de précision, on pourra cliquer sur les images ci-dessous :