Balade gastronomique – 23 septembre 2017

Dans le cadre de la fête de la gastronomie, une quarantaine de personnes se sont retrouvées devant la collégiale d’Oiron.
Dans un premier temps, quelques explications succinctes sur l’historique de la commune, de la collégiale et du château ont permis de planter le décor.

Bref passage dans le parc du château, puis entrée dans la collégiale par la porte réservée au seigneur.

Une petite venelle  permet d’accéder au premier point de dégustation.

 

M. Benoît BLET (Les Terres Blanches) a permis au groupe de déguster quelques échantillons de sa production vinicole (à consommer bien entendu avec modération).

 

Après cette halte, arrivée à la mairie ; quelques commentaires sur les anciens commerces de la place sont accueillis avec plaisir.

Petite incursion rue de la malasserie.

Retour devant la mairie.

Un  petit détour rue de la Grillère.

Dans la rue des Quinconces.

Après avoir emprunté la rue Sainte-Anne, arrivée au deuxième point de dégustation, chez M. GIGON.

Rapide visite de la cave.

Le groupe peut de nouveau déguster (toujours avec modération) quelques produits vinicoles.

 

Retour aux abords de la place des marronniers.

Par le  chemin de verre …

Dernier point de dégustation : place des marronniers où la mairie offre, à son tour, quelques échantillons locaux.

La photo et l’article ci-dessous ont été publiés dans le quotidien régional La Nouvelle République, le mardi 3 octobre 2017

La Semaine de la gastronomie, à l’échelle nationale et même internationale, s’achève en France, et Oiron petite cité de caractère est fière d’avoir participé à cette action culturelle. En effet, Christiane Babin, le maire, avait accepté la proposition faite par la présidente de l’association des Petites Cités de caractère de France d’associer le patrimoine architectural de ces cités anciennes et la gastronomie. « Seulement trois communes classées avec ce label ont participé dans la récente grande région Nouvelle-Aquitaine et toutes les trois en Deux-Sèvres, Airvault, Celle-sur-Belle et nous, précise Christiane Babin. Dès le vendredi midi, nous servions un repas oironnais aux jeunes élèves de l’école âgés de 2 à 6 ans, et le samedi après-midi, toutes les bonnes volontés ont participé à la réussite de cette fête de la gastronomie dans notre cité ».
Une cinquantaine de personnes ont assisté à la balade villageoise organisée par la commune. La guide conférencière Patricia Beaumont, officiant habituellement dans l’enceinte du château de Madame de Montespan, a guidé les visiteurs épicuriens d’un jour à travers les venelles du cœur de bourg. La spécialiste de l’histoire n’a pas manqué de présenter les lieux de tous les commerces présents à Oiron en 1927.
Durant cette visite historique s’associant exceptionnellement à la gastronomie locale, une halte s’imposait chez les deux viticulteurs oironnais, la maison Gigon et le domaine Blet où les dégustations de vins accompagnaient admirablement rillons, boudins et rillettes confectionnés par le charcutier du village Bertrand Leau, sur des pains spéciaux. La visite s’est achevée place des Marronniers par une dégustation de méthode traditionnelle des vignes oironnaises accompagnée des chouquettes élaborées par le boulanger pâtissier de la place Aux délices des minots.
Chistiane Babin a conclu cette journée particulière par cette phrase : « Cette visite de notre petite cité de caractère a été très appréciée et dès maintenant je peux dire qu’elle sera reconduite l’an prochain. » Rendez-vous est pris.